La Plongée des Eau-boises à la Gravière du Fort – lundi 11 juillet 2016

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Michel Lambinet, (Instructeur National, pilier et co-fondateur de La Gravière du Fort à Holtzheim) a récemment sollicité le club de Bar sur Aube (CNMB) pour les besoins d'un reportage de France 3. Le but de cette prise de contact était que les plongeurs des départements les plus éloignés du Grand Est témoignent de leur fréquentation du site.

 

L'idée d'emmener des plongeurs baralbins en formation a germé tout de suite, car l'intérêt de plonger dans cette gravière est d'y trouver de la profondeur (environ 40 m), et d'admirer une faune et une flore différentes de celles de notre lac de la Forêt d'Orient. Double avantage.

 

 

Malheureusement, aucun des plongeurs en formation du CNMB n'était disponible ce jour-là ; plutôt que de renoncer au projet, il m'est alors venu à l'esprit de proposer à des plongeurs d'autres clubs aubois, en gardant la formation comme objectif principal.

 

Lors d'une plongée inter club sur un créneau du CNMB, j'ai ainsi offert l'occasion à un groupe de trois filles de l'ESM 10 de participer à cette petite expédition, en y ajoutant un critère au passage : la valorisation de la plongée féminine (le projet « plongée avec un » de Marielle Massel est né et s'est développé, entre autres sites, à la GDF avec ses matinales, ses rassemblements et ses débats).

 

«la plongée en « INE » » a fait surface !  CHRISTINE (formation N2), JOCELYNE (formation N3), et CELINE (formation MF1) ont eu la gentillesse de m'accompagner en Alsace pour cette journée un peu spéciale. Les deux premières ont ainsi découvert un nouveau site, à quatre heures de route de chez nous.

 

A notre arrivée deux orages ont éclaté et la fraîcheur s'est installée : nous avons ainsi choisi d'enchaîner les deux plongées avec un intervalle surface court, en adaptant le programme technique, les conditions de désaturation et en respectant les précautions de sécurité qui s'imposent (vitesse de remontée préconisée, paliers de sécurité, hydratation...).

 

Toutes les trois ont très bien travaillé : intervention sur un plongeur en difficulté et pédagogie pour Céline, conduite de palanquée, stabilisation, et assistance pour Christine et Jocelyne. Elles se sont montré enthousiastes et curieuses, et toujours déterminées à progresser.

En fin de plongée, une rencontre a eu lieu entre nos palanquées de sirènes, un magnifique brochet et des bancs de perches dans la zone des 5 m, à proximité du ponton 2 ….

 

Nous nous sommes déséquipées et changées sous la pluie battante dans une ambiance « Tahiti douche », mais ce n'est pas le moment qui restera en priorité dans nos mémoires !

Par contre, pique niquer bien au sec, dans le bâtiment principal avec force discussions, fera partie des meilleurs souvenirs de la journée !!

 

 

 

 

Je profite de cet article pour louer les talents de cuisinières de mes coéquipières, car, évidemment, nous étions bien organisées, et avons su mutualiser nos plats pour un pique nique bien apprécié ; le partage du dessert, pardon, DES desserts avec Michel reste un grand moment !

 

Après deux ou trois photos souvenirs, et quelques coups de tampon sur les carnets, notre journée s'est achevée avec « la bonne fatigue » que toute plongeuse active connaît bien.

Chacune de nous a refait le monde de la plongée sur le chemin du retour, toujours dans la bonne humeur.

 

Je remercie Katy et Michel Lambinet et leur club de Sélestat (CPS) pour leur sollicitation, leur accueil, et le prêt de la valise sécu.

 

Je me réjouis que des journées comme celles-ci aient lieu. Cette sortie est à l'image de ce que la plongée auboise est en train de vivre cette saison encore : les plongées inter-clubs au lac les mercredi, vendredi, samedi et dimanche se développent et donnent pleinement satisfaction à un grand nombre de plongeurs ouverts d'esprit se tournant vers des clubs qu'ils ne connaissent pas forcément, et qui les accueillent volontiers.

Fédérer plutôt que diviser, partager plutôt que se replier sur soi sont les objectifs communs à la majorité des plongeuses et plongeurs aubois.

 

Notre Comité Départemental progressera sans aucun doute en adoptant cette démarche d'ouverture. Il trouvera ainsi sa place, affirmera son identité et ses ambitions dans le Grand Est, pour le plus grand plaisir de ses plongeurs.

 

Vive la plongée plaisir, vive la plongée auboise et longue vie à la Base Fédérale Régionale de la Gravière du Fort !

 

Pascale Mignon,

Informations supplémentaires